Les travaux sur l'agglomération d'Annemasse

En parallèle du projet CEVA, l'agglomération d'Annemasse et le Conseil départemental de la Haute-Savoie portent et financent la réalisation d'une voie verte reliant Annemasse aux Eaux-Vives. La mutation de la gare d'Annemasse en pôle d'échanges multimodal est aussi prévue dans le cadre de l'arrivée du Léman Express.

La gare prend de l'ampleur

Avec l’arrivée de la ligne CEVA, la gare d’Annemasse pourrait devenir la 5e gare de la région Auvergne - Rhône-Alpes en termes de fréquentation (derrière Lyon Part-Dieu, Lyon Perrache, Grenoble et Saint-Étienne). Pour anticiper la hausse prévue d’usagers, il est prévu de la transformer en pôle d’échanges multimodal, avec des aménagements effectués au nord et au sud de la gare pour accueillir des nouveaux moyens de transport, comme le BHNS-Tango (Bus à Haut-Niveau de Service), et faciliter leur connexion.

Une voie dédiée aux modes doux

La mise sous terre de la future ligne CEVA permet à l’Agglomération d’Annemasse et au Conseil départemental de la Haute-Savoie d’exploiter un nouvel espace en surface. Afin de contribuer au développement des mobilités alternatives, Annemasse Agglo a choisi de réaliser une voie verte entièrement dédiée aux modes doux, depuis Eaux-Vives jusqu’à la gare d’Annemasse. Large de 5m, cette voie verte comporte une piste cyclable qui vient se connecter aux itinéraires des communes concernées par le tracé. Les cheminements disposent d’un revêtement spécifique afin d’éviter tout conflit d’usage tandis que des bordures limiteront les intrusions de véhicules motorisés.

De nouveaux espaces de vie

Ce projet de voie verte vise également à améliorer la qualité de vie des secteurs traversés en proposant un cadre apaisant pour les riverains et flâneurs. Des jardins aux essences diverses viennent en effet border la voie sur toute la longueur tandis que des placettes jalonnent le parcours pour « casser » le linéaire de la voie. Nichées au coeur de massifs d’arbustes et permettant de limiter les vis-à-vis avec les parcelles riveraines, ces dernières disposent de mobiliers modernes et offrent des vues sur le paysage alpin. Enfin, il s’agit pour l’agglomération de se munir d’un nouvel outil touristique, cette voie verte étant un maillon de deux itinéraires nationaux de Véloroute.