Actualités

Mardi 28 Août 2018

[GRAND ANGLE] Prendre du niveau !

Après une importante phase de préparation, les travaux au passage à niveau n° 93 à Étrembières sont entrés dans le dur. Objectif : construire un pont routier comprenant un rond-point au-dessus des voies, dans un espace contraint géographiquement. Explications !

Préparer le terrain 

Avant toute chose, un tel chantier a besoin d’espace ! Pour maintenir la circulation entre Annemasse et Étrembières tout en permettant aux engins de travailler en toute sécurité, il a été nécessaire de dévier la RD2 vers la route du Salève. Puis, parce que le sol est très friable à cet endroit, 75 pieux en béton doivent venir le consolider. Ces pieux sont enfoncés dans le sol selon deux méthodes : soit par forage standard, soit via la technique du « vibrofonçage » là où le sol est le plus dur. L’ensemble des pieux constitue ainsi les fondations du futur pont routier.

C6 facile !

Lorsque le terrain sera prêt, les équipes du chantier pourront construire la culée C6, une colonne en béton renforcée par une armature métallique et ancrée dans le sol, chargée de soutenir l’ouvrage. Par la suite, d’autres colonnes appelées « piles » accompagneront la culée. Contrairement à cette dernière, les piles ne sont pas enterrées, mais simplement posées sur le sol. Arrivées de leur usine de Brive, des poutres seront alors assemblées entre les piles à l’aide d’une grue, en vue de constituer le tablier de l’ouvrage permettant de recevoir les futures voies.