Actualités

Mardi 30 Juillet 2019

[GRAND ANGLE] Sens dessus dessous

Les passages à niveau 90, 91 et 93 ne sont plus. Les voyageurs en train et les usagers de la route d'Annemasse (RD 2) empruntent désormais chacun leur voie, sans encombre. L'un en dessous de l'autre, ou l'inverse !

Un destin tout tracé

Il faut l’avouer, ça change la vie ! Les nouvelles configurations au niveau des anciens passages à niveau ont été respectivement mises en service fin mai (Reignier) et début août (Étrembières). À Reignier, la mise en place d’un pont ferroviaire, long de 23 m, et d’un nouvel aménagement des voies, permettent à la RD 2 de passer sous les voies ferrées. À Étrembières, c’est le contraire : les travaux ont consisté à faire passer le tracé de la RD 2 au-dessus de la voie ferrée via la mise en place d’un pont routier et d’un rond-point surélevé. La nouvelle RD 2 dispose désormais d’un accotement multifonctionnel de 2 m de large depuis Reignier jusqu’à l’entrée d’Annemasse. Délimité au sol par un marquage, celui-ci permet des voyages sécurisés pour les piétons et les cycles.

Des travaux hors normes

Chaque jour, les usagers de la RD 2 ont pu observer la dimension titanesque des chantiers. À Reignier, une brèche de 248 m de long a été créée à travers champ pour permettre la pose du nouveau pont et consolider le nouveau tracé de la RD 2. Côté Étrembières, l’estacade qui accueille la RD 2 est constituée de 90 poutres. L’ensemble repose sur 7 supports bétonnés dont 2 aux extrémités qui sont ancrés en profondeur dans le sol. L’estacade est reliée au pont routier, long de 83 m, qui démarre pour l’anecdote à l’emplacement de feu le PN 93 (côté Reignier). Il ne manquait donc plus que le nouveau rond-point, réalisé en dernier, qui permet la connexion des RD 2 et RD 906 A. Sur ce site, les volumes de terre manipulée témoignent de la complexité du chantier. Alors que la construction de ces équipements a nécessité au préalable le terrassement de 34 000 m3 de surface, il a fallu par la suite 61 000 m3 de remblais pour combler les creux générés par la nouvelle configuration. Soit quasiment 2 fois plus de terre amenée que de terre extraite !

À Étrembières, suppression du passage à niveau 93

À Reignier, suppression des passages à niveau 90/91