Actualités

Mardi 11 Août 2015

[Interview] Ils construisent CEVA

Philippe SOLEIL
Chef des projets transfrontaliers
SNCF Réseau

  • En quoi consiste votre métier ?

Mon métier de maître d’ouvrage est d’apporter une réponse correspondante au besoin des futurs utilisateurs du réseau c’est-à-dire le client. Lorsque le besoin est défini par la Région comme le projet CEVA, le maître d’ouvrage doit traduire ce besoin en fonctionnalités (programme) et déterminer les conditions de réalisation (coût et délai). Tout au long de la vie d’un projet comme le CEVA, le maître d’ouvrage doit s’assurer du respect du triptyque « programme / coût / planning ».

  • Quelles sont les particularités du projet CEVA ?

Les particularités de ce projet résident dans le fait que c’est un projet transfrontalier entre la France et la Suisse avec l’intervention simultanée de 2 maîtrises d’ouvrages. L’une suisse en charge de la réalisation de la liaison ferroviaire d’environ 12 km entre la gare de Genève Cornavin et la station de Chêne-Bourg. L’autre française, SNCF Réseau, en charge du projet CEVA en France constitué de 4 opérations. La difficulté est de répondre à un objectif commun de part et d’autre de la frontière. Cet objectif est la mise en place d’une offre voyageurs de type RER qui permettra de gommer l’effet frontière et d’offrir une desserte de 6 trains / h en heures de pointe entre l’Agglomération Genevoise et Annemasse et 2 trains / h en heures de pointe au-delà en direction d’Évian-les-Bains, Saint-Gervais-les-Bains et Annecy.

  • Quels sont les moyens mis en oeuvre pour réaliser les travaux ?

La réalisation des travaux a lieu globalement sur une période longue de juin 2015 à décembre 2018 et dans quatre zones différentes. Les moyens mis en oeuvre sont différents et adaptés à la nature des travaux. En ce qui concerne la tranchée couverte entre le Foron et la gare d’Annemasse, la ligne est fermée depuis mars 2012. Les circulations ferroviaires transfrontalières pourront reprendre à la mise en service global soit à la fin de l’année 2019. En ce qui concerne les trois autres opérations, nous avons fait en sorte de minimiser au maximum l’impact sur la desserte ferroviaire actuelle de la Haute- Savoie. Pour cela une coupure totale des circulations entre Annemasse et La Roche-sur-Foron aura lieu pendant la période de fermeture de la gare d’Annemasse c’est-à-dire entre mars et décembre 2018. Toutefois la desserte Longeray – Évian-les-Bains sera possible pendant cette période avec 1 train par heure et par sens.